Objets connectés : Qui sont les principaux utilisateurs ?

 In Objets connect

Selon une étude menée par Les infiltrés et Doctissimo il semblerait que les seniors  soient les plus matures sur le sujet.

Cette étude avait pour but de situer l’évolution du marché de l’objet connecté en France en se basant notamment sur des écoutes de réseaux sociaux, de recherches Google et de discussions sur les forums de santé.

Selon les recherches, même si 95% des français déclarent avoir entendu parlé de ce genre de système, 1/4 d’entres eux sont dans l’incapacité de fournir une explication précise sur le sujet.

Je note en tant que domoticien, que lorsque je présente l’utilité des objets connectés et de la domotique à des gens qui ne connaissent pas, la plupart sont surpris de voir à quel point les possibilités sont grandes et découvrent une réelle utilité à un coût bien en dessous de leurs estimations.

On en conclu bien évidemment à un manque d’informations sur les solutions existantes pour répondre aux besoins des français.

La santé et l’aide à domicile pour les personnes âgées représentent à ce jour les demandes les plus fortes.

Mon avis est que ces personnes sont accompagnés par une aide médicale à qui on propose ce genre de solutions innovantes, mais pour le reste de la population ce manque de communication est encore à élargir.

De plus, très peu d’endroits proposent d’essayer les produits or selon l’étude menée, 62,6% des personnes souhaitent tester ces solutions gratuitement avant de les acheter.

Les seniors : cible stratégique

objets connectés;

En 2016 128 M€ ont été dépensés par les seniors dans des systèmes domotique.

Leurs attentes sont principalement ciblées sur des systèmes d’alertes tels que la prévention de leurs proches en cas d’accident, l’aide à domicile pour la gestion du quotidien et les systèmes de santé dans le but de maintenir ces personnes le plus longtemps possible à leurs domiciles.

Même si les seniors se montrent réfractaires, ils sont cependant curieux et représentent la majorités des demandeurs.

 

Qu’en disent les femmes ?

Elles représentent 42% contre 58% des hommes à aimer acheter les dernières technologies. Les grandes marques l’ont bien compris et misent petit à petit vers la « féminité connectée ».

Électroménager, santé et bien être, décoration etc..  mais aussi la maternité connectée à travers des tests de grossesses, des bracelets pour bébé et aussi des stéthoscopes connectés.

Même si la plupart des utilisateurs ont apporté un retour positifs, certains ont révélés une anxiété décuplée liée à l’ultra-suivi et l’ultra-prévention que peuvent apportés ce genre d’objets connectés.

 

Retrouvez l’étude complète sur le site  L’ADN.

Recent Posts

Laisser un commentaire

Contactez-nous

Not readable? Change text. captcha txt